Pour un objectif de développement durable et protéger encore plus l’environnement, le système d’assainissement écologique commence à séduire de plus en plus des usagers. Par ailleurs, on sait que les eaux vannes peuvent être traitées séparément par l’utilisation des toilettes sèches. Parti de ce concept, l’assainissement écologique, ayant comme principe la non utilisation de moteur dans le traitement des eaux usées, se base, par exemple, sur des filtres plantés ou des filtres coco. Ce qui suit va permettre d’en savoir un peu  plus sur ce type de système.

Principe et cadre légal régissant le système d’assainissement individuel écologique

L’assainissement écologique a comme fondement, l’utilisation de toilettes sèches et du traitement basé sur l’utilisation des végétaux. En effet, de nombreux végétaux recèlent dans leurs racines de bactéries épuratrices.

  • Avant de parler des différentes méthodes utilisées, il sera nécessaire de connaître la réglementation.
  • Avant 2012, deux dispositifs ne requérant aucune installation complémentaire, sont acceptés par la réglementation : les toilettes sèches et les filtres plantés.
  • D’autres dispositifs peuvent être utilisés  comme complément d’une installation de fosse toutes eaux.
  • Depuis le 7 mars 2012, la réglementation devient plus stricte et précise qu’une toilette sèche doit être complétée par l’installation d’un traitement classique traditionnel ou agrée  et les filtres plantés sont admis seulement par dérogation de la mairie.
  • Depuis décembre 2012, le filtre planté à écoulement vertical de roseaux pour le prétraitement et un filtre planté à écoulement horizontal pour le traitement, sont agrées sans complément.

A noter que, les installations en assainissement écologique sont aussi obligatoirement  soumises aux contrôles du SPANC qui conditionnent leur implantation.

Les différentes solutions utilisées en assainissement écologique individuel

Pour ce type d’installation, il y a plusieurs options :

  • Les toilettes sèches, fonctionnant sans eaux, se servent des copeaux pour atténuer largement les odeurs.
  • Le filtres plantés, faits avec du gravier et du sable.
  • Le filtre à coco épure les eaux sorties de la fosse septique ou fosse toutes eaux avant leur infiltration dans le sol.

Pour une petite collectivité :

  • Le bambou d’assainissement approprié à 20 équivalent-habitants transforme une petite station d’épuration en une plantation de bambou.
  • Le lagunage des eaux usées, adapté à une petite collectivité, permet le traitement des eaux usées par plusieurs bassins installés sur une surface assez importante.

Le principe de la phyto épuration

L’efficacité des solutions utilisées en assainissement écologique est due à la phyto épuration assurée par le bambou d’assainissement, le lagunage, les filtres plantés, les filtres à coco ainsi que les toilettes sèches.

D’autre part, tous les dispositifs utilisés en assainissement écologique sont d’entretien facile et de coût peu élevé.

Enfin, des filières traditionnelles comme le lit ou la tranchée d’épandage dans lesquelles toute utilisation de moteur est abolie, peuvent être classées dans l’assainissement écologique.

Fermer le menu