Les particularités des toilettes sèches

Comme leur nom l’indique, ce sont des toilettes qui fonctionnent sans eau. Il en existe plusieurs types, mais elles offrent toutes de nombreux avantages. Toutefois, elles ont besoin d’un entretien spécifique ainsi que de quelques matières particulières pour fonctionner correctement.

Les toilettes sèches à séparation

Le principe des toilettes sèches à séparation réside sur le fait de séparer les liquides des matières solides. L’urine et les selles ne sont donc pas recueillies ensemble dans ce type de toilettes, mais ces éléments peuvent être séparés au niveau de la cuvette, ou encore en dessous, en utilisant la gravité.

Avec ces toilettes, l’urine est stockée dans un réservoir installé à part pour être dilué.

Quant aux selles, elles sont destinées à être desséchées, soit par courant d’air, soit à l’aide d’une résistance électrique. A noter qu’un système de ventilation est nécessaire pour éviter la propagation d’odeurs désagréables.

Une fois l’urine diluée pour environ 8 fois, elle est répandue sur le sol afin de servir de compost. Tel est aussi le cas pour les selles desséchées. Ces éléments peuvent donc servir à enrichir le sol ou à l’humidifier, ce qui est bénéfique pour un jardin ou une terre destinée à être plantée.

Les toilettes sèches à litières

L’autre type de toilette sèche est celle à litière bio-maîtrisée. Dans ces toilettes, la cuvette habituelle est remplacée par un réceptacle en tôle ou en plastique qui contient des matières végétales carbonées. Ces dernières peuvent être des feuilles mortes sèches, des copeaux ou des sciures de bois, ou encore des résidus de papier ou de carton.

Le réceptacle doit être vidé régulièrement, pour une fréquence de 2 à 5 jours, ou du moins une fois par semaine si les toilettes ne sont pas très utilisées. A noter qu’avec le contenu du réceptacle à vider, du compost est obtenu, ce qui permet de fertiliser le sol.

Les végétaux à utiliser pour les toilettes sèches à litière bio-maîtrisée peuvent être obtenus à un prix modique, notamment au niveau des endroits à proximité des ateliers qui travaillent le bois. En effet, les sciures et les copeaux y sont abondants.

Les principaux avantages de toilettes sèches

Le principal avantage des toilettes sèches est le fait qu’elles n’ont pas besoin d’eau ou en très faible quantité, ce qui permet de faire des économies importantes. En plus de cela, le coût de traitement des eaux usées pour les collectivités deviendra plus faible avec l’utilisation de ces toilettes.

Il faut également considérer le fait que les déchets peuvent être réutilisés pour améliorer la terre. Pour ceux qui se sentent gênés par le bruit de la chasse d’eau, ce souci ne se présente plus avec ce type de toilette.

De nombreux autres avantages sont apportés par ces toilettes, mais elles ont aussi quelques défauts, comme la nécessité d’un entretien régulier. Il est aussi conseillé que ces toilettes soient installées à l’extérieur de la maison, ce qui peut nuire au confort.

Fermer le menu