Le système d’assainissement individuel se compose obligatoirement d’un dispositif de collecte des eaux usées, de prétraitement des eaux, de traitement des eaux, avant qu’elles ne soient déversées dans la nature. Le dispositif d’épuration est composé d’un système filtrage. Chacune de ces installations doit faire l’objet d’un contrôle du SPANC, dès sa conception jusqu’à son fonctionnement. Le tertre d’infiltration est un type de filtre, un dispositif assez onéreux, qu’on est obligé d’installer quand les conditions du milieu récepteur des ouvrages l’exige.

Principe du tertre à sable

Le tertre à sable est un type de filtre à sable vertical non drainé, d’implantation plus élevée par rapport au terrain.  Son installation, après la fosse toutes eaux, exige un travail de relevage. Par ailleurs, le coût de ce dispositif est assez élevé car il requiert un travail de terrassement  et un apport  en matériaux de quantités non négligeables. D’ailleurs, il faut au minimum une surface de 120 m2 pour l’installer.

De hauteur d’environ 1m, il est construit pratiquement hors sol à partir de matériaux de nature granulaire : sables et graviers disposés sur la terre végétale. Un film anti-contaminant laissant passer  l’eau et l’air entoure entièrement l’installation et a pour rôle de séparer le filtre de la terre.

La surface à la base est plus grande que celle du sommet, qui est fonction des nombres de pièces dans l’habitation.  A titre indicatif, 25m2 pour 5 pièces, autrement dit, il faudra prévoir 5 m2 de superficie de tertre d’infiltration pour une pièce. La surface à la base, pour ces 5 pièces,  varie entre 60 et 90 m2 selon que le sol soit essentiellement sableux ou limoneux.

On a recours à ce dispositif au cas où :

  • Un épandage classique ne convient pas au sol.
  • La nappe phréatique se trouve à une profondeur inférieure de 80 cm environ.
  • Le terrain se trouve en zone  inondable.
  • Le sol est du type rocheux.

Installation et fonctionnement du tertre à sable

En partant de la base, un tertre d’infiltration est formé d’un film anti-contaminant géotextile, de 70 cm de couche de sable non calcaire, de 20 à 30 cm de couche de galets roulés parcourue par des canalisations de distribution d’eau dans le tertre, d’un second film géotextile et pour finir, une couche de terre végétale.

Ayant subies un premier traitement dans la fosse toute eaux, les eaux usées arrivent en principe dans la pompe de relevage, les amenant en haut du tertre. Elles seront distribuées dans le tertre par des tuyaux d’épandage. Pour être complètement épurées, elles traversent tour à tour chaque couche de sable allant du plus gros vers les plus fin graviers.

Fermer le menu