Les eaux usées font l’objet d’une succession de procédés de purification, avant de pouvoir être déversées dans la nature. Les systèmes d’assainissement sont ainsi composés de plusieurs ouvrages selon les étapes : des ouvrages de prétraitement, de traitement et d’évacuation. Parmi les ouvrages de traitement,  il y a les filtres à sable ou lit d’épandage ou encore lit filtrant. Mais avant de pouvoir opter pour cette solution, il importe de connaître les conditions nécessaires à sa mise en place, ainsi que les normes exigées. Les micro-stations sont d’autres dispositifs pouvant remplacer les filtres à sable.

Principe et fonctionnement d’un filtre à sable

Les filtres à sable sont des dispositifs utilisés dans la filière traditionnelle d’assainissement. L’objectif de l’utilisation des filtres à sable consiste à purifier les eaux usées issues des fosses toutes eaux. A ce stade, les eaux usées ont été uniquement dépouillées des déchets solides et des graisses, mais sont encore accompagnées de matières polluantes. Le principe est ainsi d’éliminer les matières toxiques par l’intermédiaire du filtre à sable.

Pour purifier les eaux usées, les filtres à sables fonctionnent de deux manières différentes :

  • Ils sont constitués de sables et de gravillons de structures et de dimensions différentes qui agissent comme des filtres pour éliminer les matières polluantes.
  • En même temps, le sable est composé de micro-organismes qui permettent de décomposer et de désagréger les substances toxiques.

En général, les solutions d’épandages sont préconisées par les professionnels, mais plusieurs conditions imposent l’adoption d’un système de filtre à sable, à savoir :

  • La proximité de la nappe aquifère.
  • Une faible capacité d’infiltration du sol.
  • Une superficie restreinte pour la réception des ouvrages.

Installation d’un filtre à sable

Les filtres à sables ont été différemment conçus pour répondre à des contraintes variées. Selon les caractéristiques de la parcelle de réception, un filtre à sable peut être horizontal, vertical non drainé, vertical drainé ou un tertre d’épandage. Les critères considérés dans le choix d’un filtre à sable sont essentiellement :

  • Le niveau de perméabilité du sol.
  • La superficie disponible.
  • La profondeur de la nappe phréatique.
  • Le degré d’inclinaison de la parcelle d’implantation.

Toutefois, le mieux est de s’adresser à un spécialiste de l’assainissement pour identifier la solution la plus adéquate.

La différence entre les filtres à sables horizontaux et les filtres à sables verticaux réside dans le fait que :

  • Les filtres horizontaux sont équipés de regards pour répartir les eaux avant d’être filtrées.
  • Les filtres verticaux sont constitués d’une succession de couches de compositions différentes, de la surface vers les profondeurs.
Fermer le menu