Les particularités du bambou d’assainissement

Le bambou est une plante qui possède des propriétés épuratrices, étant donné son système racinaire puissant. Il peut donc être utilisé pour assainir les eaux usées, à l’instar des divers systèmes d’épuration comme les filtres plantés, le filtre à sable ou le filtre à coco.

Propriétés du bambou

Les racines du bambou sont très développées, et elles sont donc très présentes dans le sol où la plante est cultivée. En outre, ces racines favorisent l’oxygénation du sol, ce qui permet aux bactéries épuratrices de bien évoluer. Il faut noter aussi que le bambou est une graminée ligneuse, ce qui offre une grande capacité d’absorption de CO2.

Malgré ces propriétés très utiles, cette plante se mue après 4 années de culture. En effet, elle devient ligneuse et n’est plus très efficace pour l’épuration d’eau. Il faut donc procéder à sa coupe au moins une fois tous les 4 ans, pour qu’elle garde ses capacités d’assainissement d’eau. A part cela, le bambou est très avantageux pour l’épuration, d’autant plus qu’il peut donner une belle esthétique à une cour ou à un jardin.

Le fonctionnement de l’épuration par bambou

Le bambou d’assainissement a une double utilité. D’abord, il sert à épurer de l’eau sale ou polluée, par le biais de ses propriétés naturelles. Ces dernières proviennent de son système racinaire qui favorise le développement des bactéries, ainsi que l’oxygénation du sol. Le bambou peut aussi se débarrasser du CO2 pour une quantité pouvant aller jusqu’à 12 tonnes par habitant par an.

Par ailleurs, les bambous ont aussi une propriété décorative sur l’endroit où ils sont cultivés. Ils sont donc plus intéressants que les autres filtres qui n’apportent pas de valeur esthétique. En outre, les bambous peuvent être utilisés à d’autres fins, comme pour la fabrication de lattes ou de panneaux. A noter qu’ils ont besoin d’une grande quantité d’eau pour leur croissance, et les eaux usées peuvent leur convenir.

Les contraintes de mise en place d’un bambou d’assainissement

Même s’il peut être très avantageux, il présente quand même quelques contraintes non négligeables. La première concerne l’espace conséquent dont il a besoin. En effet, il nécessite environ une superficie de 10 m² par habitant, alors qu’il faut un système bien élaboré pour répartir uniformément les eaux usées sur toute la surface de plantation.

Ce système n’est donc pas très adapté à une maison individuelle, mais plutôt à une communauté regroupant plusieurs foyers. D’autre part, il s’agit d’un dispositif qui n’est pas encore validé par la réglementation. Il faut donc le combiner avec un système agréé pour qu’il soit utilisable.

Fermer le menu